La Fondation Korian en Allemagne mène une étude sur la communication vaccinale auprès des soignants

Dans le but d’accroître la motivation des soignants à se faire vacciner, le groupe Korian en Allemagne met l’accent sur une information approfondie au sujet de la vaccination.

En amont de la campagne de vaccination et sur la base du volontariat, le groupe Korian en Allemagne a recueilli les décisions des collaborateurs concernant leur volonté de se faire vacciner. Sur cette base, la Fondation Korian en Allemagne a été chargée de réaliser une étude rétrospective sur les décisions de vaccination contre le SARS-CoV 2. Cette étude a pour ambition de proposer des moyens efficaces afin d'augmenter le taux de vaccination en général, afin de renforcer la sécurité des collaborateurs et celle des résidents.

Afin d'identifier les facteurs majeurs influençant la prise de décision, la littérature scientifique a tout d’abord été examinée. Les résultats de l'enquête ont ensuite été intégrés et les résultats antérieurs en matière de vaccination dans les établissements Korian allemands ont aussi été pris en compte. Le questionnaire final comprenait 41 questions et a été envoyé à tous les directeurs d’établissements allemands. La période d'enquête a duré dix jours et s’est déroulée en février 2021.

Les réponses de plus de 6300 employés ont pu être enregistrées et analysées afin de mieux comprendre les facteurs liés à la prise de décision  de se faire vacciner.

 En moyenne, jusqu'à 70 % des employés ont été vaccinés, sans différence entre les sexes. Dans certains cas, on a même constaté des taux de vaccination supérieurs à 90 %. En ce qui concerne l'âge, on remarque toutefois que la tranche d'âge des 20 à 29 ans a souvent été réfractaire à la vaccination. Il existe également de nettes différences entre le personnel soignant qualifié, les aides-soignants et les auxiliaire de vie. Le niveau de qualification des collaborateurs joue donc un rôle certain.

Les résultats de l'étude de la Fondation Korian en Allemagne montrent que des facteurs spécifiques influençant le comportement des collaborateurs en matière de vaccination peuvent être identifiés. Ces résultats permettent de formuler des recommandations d'actions concrètes pour les établissements.

 

Les recommandations d'actions issues de l'étude sont :

o Une communication explicite avec les départements les moins qualifiés.

o Un accès supplémentaire à l’information sur la vaccination pour les jeunes employés

o Expliquer les raisons du développement rapide du vaccin

o Aborder explicitement le sujet de la fertilité et des dommages génétiques

o Importance du coaching par les responsables d'établissements expérimentés

o Prendre le temps pour l'information individuelle

 

Auteurs : Sascha Sassen, Andreas Gerich, Elisabeth Scharfenberg