La Fondation Korian, partenaire des Etats Généraux de la Séniorisation de la société
"La séniorisation de la société est une façon de dire que nous sommes tous concernés par l’augmentation de l’espérance de vie. Quel que soit notre âge" évoque Serge Guérin.

 

Ce rapport initié par Serge Guérin, Véronique Suissa et Philippe Denormandie est le fruit d’un travail collégial inédit, élaboré par un collectif de 60 contributeurs et coconstruit avec plus de 8 000 citoyens votants ayant formulés près de 250 recommandations. Soutenu par un « collectif externe » composé de 260 membres citoyens et 51 partenaires institutionnels et médiatiques, ces premiers États Généraux ont fait l’objet d’un soutien massif et instantané. Réalisé tout au long de la période du confinement, ce rapport s’inscrit dans une réflexion à la fois transverse et transpartisane avec pour objectif de (re)penser collectivement une politique « post-covid » du Grand Âge.

 

En effet, cette crise a mis en exergue les fragilités structurelles de notre système – sanitaire et médicosocial – et leurs répercussions multiples, à la fois humaines, institutionnelles, organisationnelles, etc. Elle a également montré les limites d’une pensée cloisonnée et une confrontation inepte opposant les idées politiques, médicales, scientifiques, citoyennes, etc. En outre, elle a montré l’importance d’une démarche plus constructive et la nécessité de s’enrichir du savoir, de l’expertise et de l’expérience de chacun. À ce titre, la réactivité et l’implication citoyenne autour de ce rapport montre l’importance d’une approche politique plus inclusive. Cette initiative portée collectivement par trois acteurs de terrain issus de la « société civile » en partenariat avec un « collectif diversifié », traduit la volonté d’initier une réflexion collégiale dont les « valeurs communes » permettent de dépasser les « différences individuelles ».

 

Ce rapport, inédit dans sa forme comme dans son contenu, est scindé en deux chapitres. En premier lieu, il formule un ensemble de recommandations structurantes – coconstruites avec tous – en faveur d’une politique efficiente et bienveillante du Grand Âge. Dans un second temps, il s’articule autour de 60 contributions écrites – élaborées par chacun des membres du collectif – ciblant un sujet, une question, un enjeu lié à la séniorisation de la société, et sous toutes ses formes.

La Fondation Korian s'inscrit pleinement dans cette démarche et entend continuer à contribuer par l'apport de ses travaux et réflexions initiées en 2019 sur l'utilité et le rôle social des aînés, et en 2020 sur les territoires de longévité.