L’activité physique à tout âge

Objectifs : Evaluer l’effet de l’exercice physique sur les capacités fonctionnelles de personnes atteintes de troubles cognitifs.

L’exercice physique constitue une activité prometteuse pouvant générer une amélioration des capacités fonctionnelles et des symptômes neuropsychiatriques (en particulier la dépression) chez des personnes atteintes de troubles cognitifs.

Cependant, les essais cliniques de qualité utilisant l’activité physique pour améliorer ou retarder la diminution de la capacité fonctionnelle des personnes âgées en EHPAD sont quasiment inexistants.

Par ailleurs, l’aspect socialisant inhérent à ce type d’intervention représente un avantage non négligeable de ces activités de groupe sur la santé des personnes âgées.

Une autre vision est possible !

L’étude LEDEN nous a clairement démontré qu’au-delà des observations cliniques et des évaluations standardisées, une autre vision est possible, plus proche des envies et des besoins des aînés.
Par le respect de certaines règles simples, chaque activité devient un moment de plaisir où chacun trouve sa place naturellement.
Le type d’activité n’a alors que peu d’intérêt par rapport à la manière dont elle est conduite.
D’autres analyses sont en cours afin de connaitre les effets de ces activités à long-terme après l’arrêt des séances.

 

L’activité physique à tout âge
Objectifs : Evaluer l’effet de l’exercice physique sur les capacités fonctionnelles de personnes atteintes de troubles cognitifs.

L’exercice physique constitue une activité prometteuse pouvant générer une amélioration des capacités fonctionnelles et des symptômes neuropsychiatriques (en particulier la dépression) chez des personnes atteintes de troubles cognitifs.

Cependant, les essais cliniques de qualité utilisant l’activité physique pour améliorer ou retarder la diminution de la capacité fonctionnelle des personnes âgées en EHPAD sont quasiment inexistants.

Par ailleurs, l’aspect socialisant inhérent à ce type d’intervention représente un avantage non négligeable de ces activités de groupe sur la santé des personnes âgées.

Une autre vision est possible !

L’étude LEDEN nous a clairement démontré qu’au-delà des observations cliniques et des évaluations standardisées, une autre vision est possible, plus proche des envies et des besoins des aînés.
Par le respect de certaines règles simples, chaque activité devient un moment de plaisir où chacun trouve sa place naturellement.
Le type d’activité n’a alors que peu d’intérêt par rapport à la manière dont elle est conduite.
D’autres analyses sont en cours afin de connaitre les effets de ces activités à long-terme après l’arrêt des séances.