Episode 1 - Dany, infirmière

"Je crois que je l'ai été en naissant" 

 

Pour Dany, être infirmière était une évidence. Elle fait ses études à la Maison protestante de Nîmes et épouse un horloger qui lui propose de s’installer en Suisse. Elle trouve du travail dans un hôpital qui vient d’être construit. Nous sommes au début des années 60 et cet hôpital se veut un fleuron de la modernité. Dany est impressionné par la richesse, la technique et les protocoles d’hygiène de cet établissement. Elle s’y habitue même si elle trouve que cela l’éloigne un peu du patient. Sa mère ne supporte pas la distance qui la sépare de sa fille et le couple finit par rentrer à Nîmes. Ils décident de gérer ensemble une bijouterie. Renoncera-t-elle définitivement à être soignante ?

L’histoire des infirmières débute avec celle des femmes soignantes, matrones, sages-femmes ou guérisseuses. Plus tard, ce sont les religieuses puis les soignantes laïques qui dispenseront les soins. Sous l'impulsion de quelques pionnières, dont Florence Nightingale (Londres) et Valérie Gasparin (Suisse) les infirmières prendront en main progressivement leur formation et développeront ainsi leur identité.

Florence Nightingale se rendra, durant la guerre de Crimée, avec une délégation d’infirmières, auprès des soldats. Leur travail permettra de faire passer le taux de mortalité dans les camps de 40 à 2%. A son retour, en 1859, elle écrira les bases du métier et ouvrira en 1860 une formation au sein des hôpitaux. Pour elle, une infirmière doit être complémentaire du médecin et connaître les domaines de l’alimentation, de la toilette et travailler ses capacités d’observation.

La Maison de santé protestante de Nîmes où Dany effectuera sa formation a été fondé en 1842, aujourd’hui c’est une association qui accueille des personnes âgées.

L’hôpital de la Chaux-de-Fonds est inauguré en 1966. Cette ville de Suisse se développe grâce à l’horlogerie. Elle atteindra son apogée en 1967. En 1975 elle subira de plein fouet la crise horlogère.

 

Cette femme est bouleversante dans la manière dont elle met en lumière l'importance du "toucher" et donc du "prendre soin" de son métier d'infirmière. Aujourd'hui, ce rôle n'est plus aussi mis en avant dans la pratique. Mais il souligne combien l'accompagnement de la personne est aussi important que le soin. Arnaud Groult, infirmier coordonnateur d'appui (Ile-de-France)

 

repères

  • L'histoire des infirmières débute avec celle des femmes soignantes, matrones, sages-femmes ou guérisseuses. Plus tard, ce sont les religieuses puis les soignantes laïques qui dispenseront les soins.

 

Production : Partage de Voix 

Auteure, réalisatrice : Sophie Pillods 

Mixage et réalisation : Agnès Mathon 

Musique : David Gubitsch

 

Abonnez-vous à La Voix des Aînés sur vos plateformes de téléchargement habituelles en cliquant :

Ecouter sur doundcloud  écouter sur apple  Ecouter sur Spotify  Ecouter sur Deezer  Ecouter sur podcast addict