Episode 6 - La formation

"On nous appelait les petites bleues" Olga, 96 ans

 

Jusqu’au début des années 60, il y a plusieurs voies qui mènent au métier d’infirmière : les écoles religieuses, la croix rouge et les écoles publiques. Le diplôme d’Etat est créé en 1938. En 1946, « est considéré comme exerçant la profession infirmière, toute personne qui donne habituellement, dans des services publics ou privés d'hospitalisation ou de consultation, des soins prescrit par un médecin ».  On entre dans ces écoles à 18 ans. Aucun diplôme n’est requis. Les médecins y enseignent la morale, l’anatomie, la biologie… On appelle, ces étudiantes, les petites bleues à l’APHP de Paris, les filles de la Maison Protestante…  Le matin, elles sont dans les services et l’après-midi en cours. Elles ont l’uniforme, entre bonne sœur et nurse.

 C’est en 1949, qu’apparait le grade d’aide-soignante au sein de l’hôpital public. On y accède par compagnonnage.

Dans les premiers stages, on découvre la maladie, la mort, l’indigence… et les salles communes.

 

J'ai été surprise de découvrir que l'alternance existe déjà depuis longtemps. Le métier d'aide-soignant a changé puisque maintenant par exemple on prend les paramètres vitaux, on change les pansements, en collaborant avec les infirmières. Diénèba Savane, aide-soignante en apprentissage à la Croix Rouge (Romainville)

 

repères

  • Au début du XXème siècle, le personnel soignant se réparti en trois catégories : les infirmières qualifiées, les infirmières non qualifiées, les servants (garçons et filles de salle).

 

Production : Partage de Voix 

Auteure, réalisatrice : Sophie Pillods 

Mixage et réalisation : Agnès Mathon 

Musique : David Gubitsch

 

Abonnez-vous à La Voix des Aînés sur vos plateformes de téléchargement habituelles en cliquant :

Ecouter sur doundcloud  écouter sur apple  Ecouter sur Spotify  Ecouter sur Deezer  Ecouter sur podcast addict