Le sentiment d’utilité chez les personnes de plus de 65 ans : Etude européenne transversale des représentations sociales

La population mondiale est vieillissante et le continent Européen est majoritairement touché par ce phénomène qui devrait s’intensifier dans les prochaines décennies. De nouvelles problématiques émergent face à ce phénomène et il est donc primordial de préparer nos sociétés et nos systèmes de santé à faire face à cette prochaine vague de vieillissement.

Il est important de mettre en lumière la place que les personnes âgées souhaitent maintenir dans la société notamment le sentiment d’utilité, facteur prédictif important d’un « vieillissement réussi ».

Cette étude se propose alors d’étudier la perception de l'utilité chez les personnes âgées de 65 ans et plus dans quatre pays européens.

Pour se faire une enquête a été réalisée en février 2016 par un institut de sondage auprès d'un échantillon représentatif d'individus issus de la population des retraités en Allemagne, Belgique, France et Italie sélectionnés par échantillonnage par quotas (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région, taille de la ville, nombre de personnes dans le ménage, autonomie, état civil, lieu de résidence, revenu et niveau d'éducation). L’ensemble des personnes sélectionnées ont répondu à un questionnaire internet de 57 questions permettant de récolter leurs caractéristiques sociodémographiques. Puis, les réponses ont été analysées au moyen de l'analyse en composantes principales (ACP).

Ainsi, au total c’est 4 025 personnes qui ont participé à l'étude ; 51 % étaient des hommes et 70 % étaient âgées de 65 à 75 ans. L'ACP a identifié six classes d'individus, dont deux (classes 2 et 3) qui étaient caractérisées par des individus plus isolés socialement, avec peu ou pas de sentiment d'utilité, une faible estime de soi et un faible sentiment de bien-être. Ces deux classes représentaient près de 20 % de la population. Les classes plus jeunes et plus autonomes ont quant à elles déclaré un sens de l'utilité plus marqué.

Cette étude apporte donc de nouvelles perspectives sur la perception qu'ont les sujets européens âgés de leur utilité au sein de la société. De plus ces résultats suggèrent qu'une proportion non négligeable de sujets âgés (20%) devrait être la cible d’interventions spécifiques visant à renforcer leur sentiment d'utilité, afin d'améliorer et de soutenir leur sentiment de vieillissement réussi.

 

Auteurs : Paul de Boissieu, Serge Guerin, Véronique Suissa, Fiona Ecarnot, Aude Letty, Stéphane Sanchez

 

Télécharger l'article original